Relaxation et bien-etre au Havre
Le Cabinet

19 rue des Galions
76 600 Le Havre

tél. : 09 50 50 10 27
(appel non surtaxé)
Posez votre question ou fixez un rendez-vous

Toutes les informations pour vous rendre dans votre cabinet de bien-être sur Le Havre


L'actualité
Le shiatsu - Définition

Le shiatsu est une technique manuelle originaire du Japon. Ce terme signifie en langue japonaise « pressions à l’aide des doigts », il est apparu pour la 1ère fois dans ce pays au début du XXème siècle.
Jusqu’au XVIIème siècle, médecine japonaise et médecine chinoise sont fondées sur les mêmes bases. Les principes des 5 éléments, du Yin / Yang, l’existence du Qi (souffle, l’énergie vitale), la classifications des pathologies en relations avec les saisons, les tempéraments, la pharmacopée, l’acupuncture, la moxibustion (réchauffement d'un point d’acupuncture à l’aide d’armoise), le massage An-ma (traditionnellement réservé aux aveugles), l’usage des bains et eaux thermales sont utilisés.
La médecine japonaise traditionnelle est donc très largement inspirée de la médecine chinoise. A partir de 1868 (ère Meiji), le Japon s’ouvre à l’influence occidentale, d’un point de vue économique, politique et aussi médical. La technique traditionnelle de l’An-ma s'enrichit des techniques de chiropraxie importées de l’occident et le shiatsu voit le jour. La seconde guerre mondiale et l’occupation occidentale du Japon renforcent la cohabitation des deux techniques, traditionnelle et occidentale.

Pour plus d’information sur la médecine traditionnelle chinoise :
www.cosmovisions.com

Le shiatsu - Historique du shiatsu Namikoshi

Au début des années 1900, Tokujiro Namikoshi (1905 – 2000) développe sa propre technique de shiatsu en partant du principe de base que l’apposition des mains sur une zone douloureuse du corps provoque une réaction entraînant le soulagement de la douleur. En 1925, il ouvre la première clinique de shiatsu, suivie en 1940 d’une école où est enseignée cette discipline (cette école est actuellement la Japan Shiatsu College de Tokyo). En 1955, le Ministère de la Santé japonais reconnaît officiellement le shiatsu. Le shiatsu Namikoshi enseigné dans les écoles du même nom est réglementé et validé par un diplôme d’Etat au Japon.

Le shiatsu - Pratique au Japon

Les japonais ont un rapport à la santé très différent des occidentaux : le shiatsu est considéré comme une technique thérapeutique, utilisée de manière préventive, afin de renforcer leurs défenses, de gérer des états de tension et de se prévenir contre les agressions extérieures. Le shiatsu fait appel aux connaissances de la médecine traditionnelle japonaise, augmentées des connaissances de l’anatomie / physiologie moderne et permet d’apporter une aide sur différents troubles fonctionnels, agissant de manière préventive.
Faisant suite à Tokujiro Namikoshi, plusieurs écoles et styles de shiatsu ont été développés, portant chacun des particularités propres. La méthode la plus développée en Europe et aux Etats-Unis a été mise au point par un disciple de Tokujiro Namikoshi, Shizuto Masunaga (méthode appelée le « Zen Shiatsu »), qui a souhaité réintroduire les éléments de la médecine traditionnelle japonaise dans sa pratique.

Le shiatsu - Pratique en France

Depuis juillet 2015, le shiatsu bénéficie d'une reconnaissance au Registre National des Certifications Professionnelles. Le titre de "spécialiste en shiatsu" existe désormais et est délivré uniquement par certaines écoles. Différents styles de shiatsu sont dispensés et il est recommandé de demander au praticien quelle est son école de référence et son cursus.
Le shiatsu est considéré comme l’une des huit approches alternatives définies dans une résolution du Parlement européen (A4-0075/97 – votée le 29 mai 1997) comme « Médecine non conventionnelle digne d’intérêt ». Ces huit techniques sont : la chiropraxie, l’homéopathie, la médecine anthroposophique de R. Steiner, la médecine traditionnelle chinoise, le shiatsu, la naturopathie, l’ostéopathie, la phytothérapie.
Voir la totalité de la résolution du Parlement européen

Cette question a été de nouveau soulevée en 2014 par une députée et adressée au Ministre de la Santé et des Affaires Sociales.

Le shiatsu - Les bénéfices du Shiatsu

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit la santé comme « Un état complet de bien-être physique, mental et social ».

Les bénéfices physiques d’une séance de shiatsu sont très étroitement liés aux effets des pressions musculaires, des étirements et de la respiration qui les accompagne.
Les points de pression sont effectués sur de petites zones et permettent de relâcher les tensions. L’allègement de la pression crée un reflux de sang qui nettoie en partie les déchets accumulés dans la région travaillée. Le muscle regagne de l’oxygène.
Les étirements entretiennent et développent la propriété d’extensibilité et de résistance d’un muscle, et améliorent l’amplitude articulaire et la souplesse.

Le shiatsu a une action sur l’élasticité de la peau, par la stimulation de la circulation sanguine au niveau des capillaires. Par le biais des pressions réalisées lors d’une séance de shiatsu, les systèmes nerveux, digestifs, hormonaux, lymphatiques, respiratoires se trouvent stimulés. La libre circulation du sang et des liquides organiques est favorisée.

D’un point de vue psychique, il existe une liaison entre les maux du corps et l’état émotionnel de l’individu. Toute émotion, positive ou négative, s’inscrit dans notre corps sous la forme de sensations physiques (telles que le rythme cardiaque, la tension artérielle, la digestion, la respiration, les sécrétions hormonales, le sommeil…). Elle peut créer de véritables zones de blocage. La sensation de détente générée par le travail du shiatsu peut aider à la libération de certaines émotions. Attention : ce travail ne se substitue pas à un travail psychothérapeutique ou analytique, mais il peut l’accompagner.

Les situations de stress et d’anxiété sont responsables d’un très grand nombre de pathologies. La réaction physique à une situation de stress est toujours la même : le corps augmente sa production d'hormones typiques du stress. En phase de stress intense ou prolongé, l’organisme s’épuise et les troubles apparaissent. Le shiatsu aide au lâcher prise, aident le receveur à prendre de la distance avec les situations anxiogènes et à le libérer de certaines tensions.
L’énergétique orientale permet une adaptation supplémentaire du praticien au receveur, en tenant compte de son état émotionnel et par le travail de points spécifiques.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le déroulement des séances chez Moyogi, cliquez ici.

Contactez-nous
tél. : 09 50 50 10 27
mél : fiche contact
19 rue des Galions
76 600 Le Havre